La construction du réseau ferroviaire, commencée sous la monarchie de Juillet, a pris un essor extraordinaire sous le règne de Napoléon III et s'est poursuivie dans les premières années de la IIIéme République. A la même époque naissent et se développent les stations balnéaires : Trouville-Deauville Cabourg et Houlgate (Beuzeval), pour ne citer que les principales de la cote fleurie. En 1858, la ligne Paris Cherbourg est inaugurée par l'empereur.Dans les années suivantes, d'autres voies secondaires seront greffées sur cette artère principale comme Lisieux Pont-l'évêque Honfleur en puis Pont-l'évêque Trouville-Deauville le 1 Juillet 1863.Les villes de la cote normande demandèrent à être aussi desservies par le chemin de fer pour pouvoir se développer .Mais la compagnie de l'Ouest n'était pas intéressé par l'ouverture de nouvelles lignes pour des raisons de rentabilité :trafic voyageurs essentiellement saisonnier et marchandises probablement nul faute d'industrie.Sous l'impulsion des élus de la région et les pressions des communes,le conseil général accepte le 30 Août 1869 le principe de la ligne Dives Cabourg à Mézidon .Il faudra attendre 10 ans pour qu'elle soit inaugurée. Elle fut concédée à une compagnie d'intérêt local : la Compagnie du Chemin de Fer de Mézidon à Dives détenue par Mr Isouard.La guerre de 1870 et la Commune perturbent les travaux.Le 17 Mars 1872 , un décret ministériel déclare d'utilité publique le chemin de fer Dives à Mézidon.En 1875,Mr Isouard est obligé de déposer son bilan .La société est reprise par Mr Benoist mais comme son prédécesseur ,Benoist fait faillite en 1879.Devant une telle situation,le département rachète les parts de la concession ,termine les travaux et la ligne Mézidon Dives est ouverte au trafic le 15 Juin 1879.Le prolongement logique de la ligne jusqu'à Trouville est alors demandé par la compagnie.Le18 Septembre 1882 furent ouvertes les sections Dives Houlgate et Trouville Villers sur Mer .Il ne restait plus que la section centrale à construire mais à cause du relief accidenté de la côte Fleurie et des terrains de mauvaise qualité ,les travaux sont repris par la grande Compagnie de L'Ouest qui avait réalisé le raccordement de Caen à Dozulé mis en service le 1 Mai 1881.La section Houlgate Villers est mise à son tour en service le 20 Juillet 1884. Pendant la grande guerre de 1914, la ligne est utilisée pour l'acheminement des blessés ramenés du front au grand hôtel de Cabourg, transformé en hôpital militaire et aussi pour ravitailler l'usine de Dives qui fabriquait des obus.Aprés les hostilités, le rail est vite concurrencé par la route.Le 1 Mars 1938 intervient la fermeture aux voyageurs de Mézidon à Dives et de Caen à Dozulé. Le tronçon Mézidon Dives reste irrigué par une vacation marchandises pour desservir l'usine Tréfimétaux de Dives.Le débarquement de Juin 1944 et les combats de l'été 1944 vont paralyser les installations qui vont subir divers dommages .La remise en état n'ayant pas été jugée prioritaire, la reprise du trafic voyageur entre Dives et Trouville n'interviendra qu'au Printemps 1946.La section Troarn Dozulé ne sera pas remise en fonctionnement et sera déclassée dans les années 50.La section Mézidon Dives est quant à elle fermée à tous trafics le 3 Novembre 1969 puis déclassée et déferrée .En 1970 ,le service omnibus est supprimé entre Trouville -Deauville et Dives mais profite de la mise en service des ETG sur l'artère Paris -Caen-Cherbourg Trouville Deauville Dives Cabourg.En 1975,les RTG remplacent les ETG jusqu'au 23 Septembre 1995 conséquence de l'électrification de la ligne Mantes -Cherbourg et son antenne de Trouville-Deauville.Les menaces de fermeture sont grandes et à cette époque elle n'est pas encore conventionnée .La SNCF n'est guère favorable à maintenir une desserte terminale en correspondance .Le 30 Juin 1998,une convention est signée entre le Conseil Régional de Basse-Normandie et la SNCF et RFF pour le maintien de la ligne et sa modernisation avec engagement des X73500 en remplacement des EAD qui avaient pris le relais des RTG .

Cartes postales anciennes des différentes gares de la ligne

   
   
   
   
   
   

Menu principal